• 1

     

    1

    "Euh...Excu...Excusez-moi..."

    Ces quelques mots sortirent Kyô de sa somnolence. La première chose qu'il vit fut le visage de cette fille qui l'avait réveillé.

    "Je n'ai pas beaucoup de temps, alors si vous pouviez..."

    Il baisse les yeux sur les quelques articles posés sur le comptoir. Il commence à les passer au scanner, les mets dans un sac et les donne à la jeune femme. C'est seulement là qu'il se rend compte à quel point elle est jolie. Ses longs cheveux blonds encadrent son vidage d'ange et ses yeux entre bleu et vert le regardent de façon presque apeurée. Il sent le rouge lui monter aux joues.

    "Ca vous fera 1500 yen s'il vous plaît..."

    "Je n'ai que de la monnaie occidentale..."

    "Dans ce cas, ça vous fera 14€50."

    Elle lui tend un billet de 10€ et un autre de 5€. Quand il lui rend sa monnaie, elle est rouge comme une tomate mûre. Il tente de faire mine de rien et replonge dans sa sieste.

    "Euh, encore une chose..."

    "Mmh ?" fait-il en levant les yeux vers elle.

    "Vous êtes ouvert tous les jours ?"

    "Oui, dimanche et jours fériés compris."

    "Super !"

    Elle dit ça avec un grand sourire. Kyô est sous le charme : en 19 ans de vie, jamais il n'a vue une fille aussi canon. Le pire, c'est qu'elle n'a pas l'air de s'en rendre compte. Elle s'en va sans rien ajouter, emportant ses courses et le coeur de Kyô. Il est toujours sous l'emprise de la jeune femme, si bien qu'il ne remarque pas qu'un autre client est arrivé à sa caisse.

    "Jeune homme !"

    Il retourne au travail mais sa belle ne quitte plus ses pensées

    ~~

    Le lendemain, vers midi, la chaleur est écrasante.

    On est qu'en juin, alors pourquoi il fait aussi chaud ? Et le vieux qui se décide toujours pas à réparer la clim'...

    Il boit une gorgée d'eau et se demande ce que peut bien faire sa belle demoiselle.

    C'est quand même bizarre qu'elle m'est payé en monnaie européenne... Elle a pourtant l'air d'une fille du pays ! Elle reviens sans doute d'un voyage ou quelque chose comme ça...

    Les minutes passent et semblent durer des heures. À peine une demi-heure plus tard, quelqu'un entre dans le magasin. Trop occupé à s'éventer, Kyô n'a pas remarquer. Soudain, un cri de femme se fait entendre, suivit de près d'un bruit sourd. Le jeune homme se précipite entre les rayons. Il découvre alors une jeune femme les mains sur le dessus de la tête, recouverte de rondelles de fruits divers. Il se précipite vers elle.

    "Tout va bien ?" lui demande-t-il en enlevant une rondelle d'ananas qu'elle avait sur le tête.

    "Je crois... Je voulais juste attraper une glace, mais j'ai glissé et j'ai renversée une grande partie du rayon... Pardon..."

    "Ce n'est pas grand chose. L'important est que vous n'ayez rien de grave."

    C'est elle. C'est sa demoiselle. Il l'emmène dans la salle des employés, qui sert de vestiaires. Il attrape une serviette dans le placard et la lui tend.

    "J'ai des vêtements de rechange. En attendant que les votre sèchent, mettez les."

    Elle ne dis rien mais rentre dans la partie douche des vestiaires. Elle ferma la porte derrière elle, et quelques secondes plus tard, Kyô entendit un bruit : on aurait dit du tissu qui glissais au sol. Il se boucha les oreilles et essaya de penser à autre chose.

    Dans les douches, Shiro avait commencé à se déshabiller. Il était mal à l'aise.

    Il me prend vraiment pour une fille... Comment faire ?

    Explication : Shiro avait repèré Kyô depuis un bon moment, bien avant de venir à la supérette. Il était tombé fou amoureux de ce type qu'il ne connaissait pas, et les choses n'allaient pas en s'arrangeant : entre les rêves quelque peu "érotiques" qu'il faisait et son envie permanente d'aller à la supérette pour le voir, notre pauvre petit était épuisé.

    Quand il eu fini d'enlever sa robe, il regarda la légère bosse sous son caleçon. Il avait toujours détesté être un garçon. Si on lui avait donné le choix, il aurait préféré être une fille. Il fit couler l'eau d'une des douches et passa sa tête sous le liquide tiède. Une fois certain que ses cheveux ne seraient plus collant, il arrêta l'eau et tapota contre la porte.

    "Vous pouvez me passer la serviette et les vêtements, s'il vous plaît ?"

    "O...Oui, tout de suite..."

    Shiro entrouvrit la porte et regarda Kyô chercher les vêtements. Qu'il était mignon...

    Après avoir récupéré ce quil fallait, Shiro se sentit prit d'un envie pressante de se... Bref. Vérifiant que Kyô n'était plus là, il glissa sa main sous son caleçon et commença à se masturber. Il n'avait pas besoin de beaucoup de volonté pour imaginer que c'était son très cher qui le touchait. Il accéléra la cadence en essayant de retenir ses gémissements. Au moment où il s'y attendait le moins, Kyô revint dans les vestiaires.

    "Les vêtements vous conviennent ?"

    C'est en entendant sa voix que Shiro jouit. Il retient un ultime gémissement de plaisir et reprend silencieusement son souffle avant de dire :

    "Je viens de finir de me sècher les cheveux... Je ne les ai pas encore essayés..."

    "Ah, désolé. Je reviens dans 5 minutes."

    "D'accord..."

    Après avoir entendu la porte claquer, Shiro recommença à respirer normalement. Un peu plus et adieu toutes ses chances de séduire Kyô. Il essuya les "dégâts" comme il put avant de mettre les vêtements qu'on venait de lui passer. Ils étaient évidemment trop grands. Mais bon, il allai devoir s'en satisfaire. Il sortit finalement des douches et retourna vers les rayons du magasin. Le jeun homme vit immédiatement Kyô en train de se faire sermonné par son patron à cause des fruits.

    "Tu sais au moins combien ça m'a coûté tou ça ?!"

    "..."

    "Tu n'en as aucune idée, évidemment !!"

    "Excusez-moi..." fit Shiro en s'approchant.

    "Moui ?"

    "C'est moi qui ai renversés les fruits... Je peux vous les remboursés..."

    "Mmmh.... C'était accidentel ?"

    "Oui."

    Le vieux refléchit un instant. Et ce, en regardant attentivement le double détail de Shiro. Il loucha sur la poitrine de "la jeune fille" pendant une minute puis explosa de rire.

    "Bah, c'est rien, après tout !! Pas la peine de rembourser, ce grand crétin n'aura qu'à travailler un peu plus."

    "Merci..." dit Shiro en faisant un grand sourire.

     1

    Le vieille homme s'en retourna dans son bureau. Kyô n'en revenai pas que ce vieux dingue laisse passer un tel gâchis juste parce que le responsable est une fille. Il se tourne vers Shiro qui cache tant bien que mal sa gêne. Il finit par lui sourire.

    "C'est bon pour les vêtements ?"

    "Oui, merci à vous... Euh... Malgré ce que votre patron a dit, j'aimerais au moins me rendre utile... Vu les dégâts..."

    "Hahahaha ! Si vous voulez, personnellement ça ne me dérange pas, et je ne crois pas que mon patron ira s'en plaindre."

    "Super..."

    Kyô lui donna un tablier et un élastique (histoire qu'"elle" attache ses cheveux) et ils se mirent au travail. Au bout d'un moment, le silence commença à devenir pesant. Le jeune homme décida de tenter une approche, histoire d'en savoir plus sur sa belle.

    "Euh... Vous avez quel âge au juste ?"

    "18 ans. Depuis 3 semaines."

    Yoh !! Je lui en aurai donné 16, voir moins !

    "Et vous ?" demanda à son tour Shiro en s'essuyant le front.

    "19 depuis un mois. Du coup, on a presque le même âge. Tutoyons-nous !"

    "Comme vous...tu veux."

    Il la regarda passer la serpillère sur le sol. Elle lui semblait encore plus belle. Sans savoir ce qu'il lui prend, il pose la question qui lui brûle les lèvres :

    "Est-ce que je peux connaître ton nom ?"

    Elle leva les yeux vers lui, rouge comme une tomate. Elle marmonna sa réponse.

    "Shiro...Nagase..."

    "Moi, c'est Kyô Fukada. Ca te dis qu'on soit amis ?"

    ~~

    Cela fait maintenant 2 semaines que Shiro et Kyô sont amis. Ils passent énormément de temps ensemble, aussi bien au travail de Kyô qu'en dehors. Ils étaient devenus très proches en très peu de temps.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :