• 2

    2

    Plusieurs jours plus tard...

    Miki et Mark sont enfin installés dans l'appartement où ils vivront en colocation jusqu'à leur majorité. Les lieux leur plaisent même si un coup de balais serai nécessaire.

    POV Miki

    J'ai l'impression que Nii-san est distant depuis notre anniversaire... Ce n'est peut-être qu'un impression, après tout ! Mais bon, ça m'inquiète quand même... Et si je lui préparais quelque chose ? Euh, nan, mauvaise idée : ce serai un coup à le faire mourir d'une intoxication alimentaire... Une petite chanson peut-être ? Non, il n'aime pas la musique... Qu'est-ce que je peux faire ? Raah, et l'école qui reprend dans deux semaines !! Mark, que t'arrive-t-il ?

    Fin POV

    En effet, Miki a raison : Mark se montre très distant avec elle. La cause : il a peur de faire une maladroite allusion à ce qu'ils ont fait cette nuit-là. Pour rien au monde il ne voudrait ruiner son amitié avec elle.

    Le jour de la rentrée des classes arrive vite. Trop vite au goût des adolescents.

    Début septembre, jour de la rentrée des classes, des claques et des crasses. Miki s'est levée très tôt pour se préparer. Mark, lui, essaye de dormir encore un peu malgré le vacarne que provoque son amie. Environ une demi-heure avant le départ, la jeune fille entre précipitemment dans la chambre de son Nii-san, un élastique dans la main et une brosse dans l'autre.

    "Nii-san, aides-moi, pitié !"

    "Qu'est-ce qui t'arrive ?" lui demande-t-il en finissant de boucler sa cravate.

    "Je voulais me faire un tresse, mais je n'y arrive pas !"

    "Et en quoi je peux t'être utile dans tout ça ?"

    "Quand on était petits, tu me refaisais tout le temps mes tresses, à l'école... J'ai penser que tu pourrais apprécier de refaire ça... Tu me boude en ce moment, je veux juste te rendre le sourire..."

    "Viens là, je vais te la faire, ta tresse."

    Miki vient s'asseoire sur le lit de Mark, et celui-ci se place derrière elle. Il rebrosse d'abord ses cheveux, puis commence à les tresser. Il a du mal à se souvenir comment on s'y prend, au début, mais les réflexes lui reviennent vite. Au bout de 5 minutes la jeune fille à déjà sa tresse.

    "Merci !"

    "C'est rien. Au fait, je ne te fais pas la tête : j'ai juste un coup de blues en ce moment. Ne t'inquiète pas, ça va vite me passer."

    "D'accord..."

    Vingt minutes plus tard, les voilà qui partaient pour le lycée. Ils se retrouvèrent dans des classes voisines, à la déception de Miki. Elle aurait préféré être dans la même classe que son Nii-san... Mark, de son côté, se régalait. La majeur partie des filles de sa classe étaient des vrais canons, ce qui ne lui déplaisait absolument pas. Il s'inquiètait cependant pour Miki, car il s'avait qu'elle avait toujours eu du mal à s'intégrer dans les classes. À part lui, elle n'avait que deux ou trois amies.

    J'espère que personne ne va s'amuser à l'embêter..., pensa-t-il en récupérant son passe étudiant.

    Si seulement il pouvait aller la rejoindre dans l'instant...

    À la fin de la journée, ils se retrouvèrent devant l'école pour rentrer. C'est là qu'une jeune femme au long cheveux noirs passa devant eux. Elle se jeta presque sur un des garçons de la classe de Miki. Ils s'embrassèrent pleine bouche avant de partir main dans la main.

    Raaah !! J'aimerais trop pouvoir faire la même chose avec Nii-san !!, se dit Miki en baissant les yeux et en se mordant les lèvres.

    Si seulement Miki-san et moi pouvions avior le même genre de relation... Putain, fais chier !

    Une fois à la maison, ils dinèrent en conversant sur leur journée. Puis ils allèrent se coucher tôt, puisqu'ils avaient école le lendemain.

    POV Mark

    Elle n'était pas dans son assiette, tout à l'heure... Je me demande si ça a un rapport avec ce qui c'est passé à la sortie des cours...? Peut-être est-ce juste qu'elle a un peu honte d'avoir été avec moi quand ça s'est produit. Mmh, c'est sans doute ça. Je ferais mieux de dormir au lieu de me poser des questions inutiles.

    Fin POV

    Au matin, le jeune homme se leva le premier pour préparer le petit déjeuner. Un bol de riz beurré, des légumes vapeur, des beignets de calamar... Il avait la totale. Quand elle se leva, elle vit immédiatement tous les bons petits plats fumants sur la table.

    "J'aurais jamais le temps de tout manger avant de partir !" S'exclama-t-elle en goûtant un beignet.

    "Gloutonne comme tu es, tu auras mangée ta part et la mienne en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire."

    "Très drôle !"

    Ils mangèrent en silence puis partirent se changer.

    En classe, un garçon s'amusa à envoyer des bouts de gomme sur Miki, histoire de l'embêter. Elle fit mine de ne rien remarquer mais ça commençait sérieusement à l'énerver. À la pause, deux filles vinrent la voir.

    "Pourquoi t'as rien dit ?", lui demande l'une d'elles en passant la main dans ses cheveux châtains.

    "De quoi tu parle ?"

    "Fais pas l'innocente. Ce type t'énervais, non ? Alors pourquoi t'as rien dit au prof ?" lui fait l'autre.

    "Je ne vais pas me plaindre pour quelque chose d'aussi futile."

    "Tu sais au moins pourquoi il fait ça ?"

    "Non."

    "Il ne supporte pas les étrangers."

    Et Miki n'aime pas les garçons racistes (les filles non plus, d'ailleurs...). Elle se lève en prenant son jus de fruit dans son sac. Elle l'ouvre, et une fois arrivée à la place du garçon qui l'a embêtée, elle lui verse son jus sur la tête. Il est surpris par le conntact avec le liquide froid, mais il devient rapidement énervé, surtout en voyant qui a osé lui infliger cet affront.

    "Non mais, ça veut dire quoi ça ?!"

    "Ta récompense : tu viens de recevoir le grand pris de la connerie !"

    "Tu te crois où ?!"

    "Dans une démocratie, et qui plus est, dans le pays où j'ai grandis !"

    Les deux adolescents se défient du regard, pariant à celui qui clignerait des yeux le premier. Et au moment où la jeune fille s'y attendait le moins, voilà qu'il lui touche la poitrine. Elle n'a pas le temps de réagir qu'il marmonne :

    "C'est vrai que tu es trop développée pour être asiatique..."

    Il finit tout juste sa phrase et voilà qu'il se reçoit un coup de poing en pleine face. Contre toute attente, ce n'est pas Miki qui le lui a donné, mais Mark.

    "Tu t'avises encore une fois de la toucher, et je peux te garantir que tu t'en prend une." fait le jeune homme attrapant l'agresseur de son amie par le col de sa chemise. "T'as pigé ?"

    "Ouais... On va dire ça..." marmonne le mec en tournant la tête.

    Sans plus de cérémonie, Mark entraîna Miki vers le toit de l'école. Il lui lâcha enfin le bras et alla s'asseoire un peu plus loin. La jeune fille est rouge de confusion : même si ce n'est pas la première fois qu'il sénerve contre quelqu'un, elle a été impressionnée par la violence et la colère qui c'était dégagées de son ami.

    Je n'ose pas lui dire merci... Et pourtant, ce serai la moindre des choses...

    De son côté, Mark ne décolère pas. Il aurai préféré arriver plutôt, histoire d'éviter à Miki de passer pour une provocatrice.

    Pourquoi j'ai réagi comme ça ? C'était pas mon affaire... Quoique, je suis un minimum concerné...

    Miki finit par dire quelque chose :

    "Tu sais, je suis capable de me défendre..."

    "Je n'en suis pas sûr... Si tu en étais vraiment capable, tu ne l'aurais pas laissé te toucher..."

    "Comme si j'avais vu le coup venir !"

    "Tu devais bien te douter qu'il allait faire un truc dans ce genre, non ?!!"

    "Pardonne moi de ne pas être aussi pessimiste que toi !!"

    "Ferme la juste une seconde, ok !!"

    Jamais Mark ne lui a ordonné de la fermer. Elle n'ai pas folle, elle sent que quelque chose ne va pas. Mais quoi ?

    Le soir même, Mark ne rentre pas après son entraînement de basket. Il est déjà presque minuit quand il ouvre enfin la porte de l'appartement. Miki se jette presque sur lui.

    "Où tu étais ? Le club m'a appelée, tu n'es pas venu... Donne-moi une explication !"

    "Fous-moi un peu la paix..."

    Il sent fort. Ce n'est pas de la transpiration, mais plutôt...

    "Tu as bu ?"

    "Lâche-moi un peu..."

    Oui, c'est ça : il empeste l'alcool à plein nez. Lui que s'interdisait toujours le moindre petit verre en dehors des fêtes... Encore moins quand il y avait cours le jour suivant.

    Le lendemain, Mark a une gueule de bois pas croyable. Impossible d'aller en cours. Miki appela l'école pour les avertir qu'il serai absent toute la journée. En partant, elle s'assura qu'il dormait bien. C'est là qu'elle remarque le portable de son ami. Une bonne quinzaine de messages avaient été reçus dans les dernières heures. En les regardant, Miki eu un choc : Il n'y avait que des messages d'amour, des baisers virtuels et des petits mots explicites. Elle décida de ne rien dire, mais elle retient cependant le nom de la mystérieuse petite amie : Jamia. Une fois en classe, elle attend la pause et demande à ces amies si elles connaissent cette fille.

    "Vous connaissez une Jamia ? Dans l'école ou autre part ?"

    "Jamia ? Pourquoi tu veux savoir ça ?", fait Rose.

    "Oh...Euh... Mark a reçu des messages d'une certaine Jamia et refuse de me dire à quoi elle ressemble, alors..."

    "C'est une croqueuse d'hommes." lui dit Amandine en avalant une gorgée de son lait.

    "Pardon ?"

    "En clair, elle change de mec comme de chemise. Sa dernière victime, c'est le type qui t'as embêtée hier. Mais aux dernières nouvelles, ils n'ont pas cassé."

    "Je vois..."

    Miki n'est pas sûre que cette réponse lui suffise, mais elle devra se satisfaire de ça. Elle regarde le garçon qui l'a embêtée. Il papote tranquillement avec ses potes.

    Pourquoi je m'occupe de ça, moi ? Mark peut vivre sa vie, ce n'est pas mon problème !


  • Commentaires

    1
    Tsuki-Makashi Profil de Tsuki-Makashi
    Dimanche 7 Octobre 2012 à 18:57

    Yaaa >.< Z'adore :D

    Presser de lire la suite :)

    Sa va je modifie des images pour une bonne fiction ^^

    2
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 21:08

    Et ouais ! Comme quoi, je l'ai pas volé, mon talent !

    3
    Tsuki-Makashi Profil de Tsuki-Makashi
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 21:42

     ouaip ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :